L’occultation fonctionne-t-elle encore ou est-elle obsolète ?

Dans le monde du référencement, diverses stratégies sont utilisées pour optimiser la visibilité dans les moteurs de recherche tels que Google. L’une de ces tactiques est l' »occultation ». Cette technique est à la fois controversée et risquée. Dans cet article, j’explique ce qu’est exactement le cloaking, comment il fonctionne et pourquoi il est généralement considéré comme une méthode de référencement non éthique.

Qu’est-ce que l’occultation ?

Vers le milieu des années 2000, la situation a commencé à changer. Google a estimé qu’il était de plus en plus important de fournir des résultats de recherche pertinents et de haute qualité à ses utilisateurs. Elle a donc commencé à affiner ses algorithmes et son contrôle. En 2005, Google a introduit une mise à jour majeure de son algorithme, connue sous le nom de mise à jour Jagger. Cette mise à jour s’est attaquée à diverses tactiques de référencement « black hat », dont le cloaking.

La mise à jour Jagger a marqué un tournant dans la lutte de Google contre le cloaking. Il a amélioré la capacité de l’algorithme à repérer le cloaking et d’autres pratiques trompeuses. Les sites web pris en flagrant délit d’occultation s’exposent à de lourdes sanctions. Parfois, cela signifiait un classement inférieur, voire une suppression complète de l’index de recherche de Google. Cette mise à jour indique clairement que Google est déterminé à améliorer la qualité et la pertinence de ses résultats de recherche.

Depuis, Google a publié plusieurs mises à jour pour affiner ses algorithmes. Cela a permis de poursuivre la lutte contre les pratiques de référencement non éthiques telles que le cloaking. Cela a permis d’obtenir des résultats de recherche beaucoup plus fiables et pertinents pour les utilisateurs. En outre, il est devenu beaucoup plus difficile pour les sites web d’obtenir un meilleur classement en recourant à des tactiques de manipulation.

En savoir plus sur l’optimisation des moteurs de recherche (SEO)

Comment fonctionne l’occultation ?

L’occultation peut être appliquée de plusieurs manières. Une méthode courante consiste à utiliser les adresses IP pour identifier les robots. Lorsque le serveur reçoit une requête provenant d’une adresse IP bot connue, il affiche une page optimisée, riche en mots-clés et conçue spécifiquement pour le référencement. Pour les visiteurs normaux, cependant, le site affiche une page complètement différente. Souvent avec un contenu moins pertinent, voire trompeur.

Quelles sont les formes d’occultation existantes ?

L’occultation SEO peut être réalisée de différentes manières. Mais ils ont tous le même objectif : présenter différents contenus ou informations aux moteurs de recherche et aux utilisateurs ordinaires. Voici quelques formes courantes d’occultation :

  1. L’occultation de l’agent utilisateur : cette forme d’occultation reconnaît l’agent utilisateur du visiteur. Pour les robots, tels que Googlebot, une page optimisée semble améliorer le classement SEO. Les visiteurs normaux verront une page moins optimisée.
  2. L’occultation basée sur l’adresse IP : cette forme d’occultation utilise l’adresse IP du visiteur pour déterminer si le contenu doit être modifié. Le serveur reconnaît les adresses IP connues des robots et affiche une version différente du site web lorsque ces adresses sont reconnues.
  3. Masquage du référent HTTP : cette forme de masquage vérifie l’en-tête du référent HTTP pour connaître l’origine du visiteur. Selon que le visiteur provient d’un moteur de recherche ou d’une autre source, le contenu affiché peut être différent.
  4. Le cloaking JavaScript : dans cette forme de cloaking, la page est conçue de manière à ce que les moteurs de recherche et les utilisateurs voient un contenu différent si JavaScript n’est pas activé. Les utilisateurs dont le JavaScript est activé ont tendance à voir plus d’éléments visuels et interactifs.
  5. Le cloaking basé sur Flash : cette forme de cloaking utilise Flash pour afficher un contenu différent aux moteurs de recherche et aux utilisateurs. Les moteurs de recherche ayant des difficultés à indexer le contenu Flash, une version HTML est souvent affichée pour les robots et une version Flash pour les visiteurs normaux.
  6. L’occultation géographique : cette forme d’occultation présente un contenu différent aux utilisateurs en fonction de leur situation géographique. Si cela peut être utilisé pour les versions en langue locale, cela peut également être utilisé de manière abusive, en affichant un contenu optimisé pour les moteurs de recherche dans certaines régions.

Il est important de noter ici que toutes les formes d’occultation sont contraires aux lignes directrices de la plupart des moteurs de recherche. L’utilisation de l’occultation peut entraîner une baisse du classement, voire des sanctions plus sévères. Les spécialistes du référencement devraient se concentrer sur des méthodes éthiques et « blanches » qui fournissent un contenu précieux et pertinent à la fois pour les moteurs de recherche et pour les utilisateurs.

Voici un tableau montrant la fréquence estimée et la sévérité des sanctions pour différentes formes d’occultation dans le domaine du référencement. L’échelle va de 1 à 100, un score plus élevé indiquant une pénalité plus importante.

Type d’occultationRisque de
une pénalité (1-100)
Quel est le poids de
la sanction ? (1-100)
Fermeture de l’agent utilisateur8590
Le cloaking basé sur l’IP8085
Masquage du référent HTTP7580
JavaScript cloaking (dissimulation)6575
L’occultation par flash6070
Occultation géographique7075
Les formes d’occultation + les risques évalués.

Remarque ! Il ne s’agit que d’estimations qui varient en fonction de la situation spécifique et du moteur de recherche qui impose la pénalité. En général, le « User-Agent Cloaking » est considéré comme le plus risqué. L’occultation par flash est généralement considérée comme moins grave et a des conséquences moins importantes.

Pourquoi l’occultation est-elle utilisée ?

Le cloaking est principalement utilisé pour obtenir une meilleure position dans les moteurs de recherche. Les sites web recourent souvent au cloaking pour accroître leur visibilité pour certains mots-clés. Même si le contenu réel n’est pas pertinent ou utile pour ces mots-clés. Cela peut temporairement augmenter le trafic vers le site.

Les risques de l’occultation

Bien que l’occultation puisse potentiellement offrir des avantages à court terme, elle est connue comme une tactique de référencement « black hat ». Elle enfreint presque toujours les lignes directrices des moteurs de recherche, y compris Google. L’utilisation du cloaking peut entraîner de graves sanctions. Cela peut avoir un effet dévastateur sur la visibilité et la crédibilité en ligne d’une entreprise. Ci-dessous, je présente les risques et j’indique le poids qu’ils représentent.

Voici un tableau reprenant les différentes conséquences du cloaking en SEO, ainsi que la gravité estimée sur une échelle de 1 à 100 :

Conséquences de l’occultationGravité de l’impact (1-100)
Suppression de l’index de Google95
Baisse significative des termes de recherche (aiguë)90
Dommages permanents au référencement du site web95
Perte de trafic organique85
Atteinte à la notoriété de la marque80
Exclusion de l’indexation future dans Google90
Perte d’autorité (SEO)75
Avertissement ou sanction manuelle80
Perte de confiance des visiteurs70
Risques liés à l’occultation.

Ces valeurs sont indicatives et varient en fonction de circonstances spécifiques et de la réponse des moteurs de recherche. La suppression de l’index de Google et l’altération permanente du référencement du site web sont considérées comme les conséquences les plus graves.

Résumé

L’occultation reste une tactique risquée et généralement contraire à l’éthique dans le domaine du référencement. Bien qu’elle puisse offrir des avantages à court terme, les risques à long terme, tels que les éventuelles pénalités imposées par les moteurs de recherche, l’emportent généralement sur les avantages. Les entreprises et les spécialistes du référencement sont encouragés à n’utiliser que des méthodes de référencement « blanches ». Cela prend parfois un peu plus de temps, mais permet d’obtenir des résultats durables sans compromettre l’intégrité d’un site web ou d’une réputation.

Senior SEO-specialist

Ralf van Veen

Senior SEO-specialist
Five stars
Mon client m'a donné 5.0 sur Google sur 75 avis

Je travaille depuis 10 ans en tant que spécialiste SEO indépendant pour des entreprises (néerlandaises et l'étrangèr) qui souhaitent obtenir un meilleur classement dans Google de manière durable. Au cours de cette période, j'ai conseillé des marques de premier plan, mis en place des campagnes internationales de référencement à grande échelle et coaché des équipes de développement mondiales dans le domaine de l'optimisation des moteurs de recherche.

Grâce à cette vaste expérience dans le domaine de l'optimisation des moteurs de recherche, j'ai développé le cours d'optimisation des moteurs de recherche et j'ai aidé des centaines d'entreprises à améliorer leur visibilité dans Google de manière durable et transparente. Pour cela, vous pouvez consulter mon portfolio, références et mes collaborations.

Cet article a été initialement publié le 27 mars 2024. La dernière mise à jour de cet article date du 27 mars 2024. Le contenu de cette page a été rédigé et approuvé par Ralf van Veen. Pour en savoir plus sur la création de mes articles, consultez mes lignes directrices éditoriales.