Utiliser le référencement pour les études de marché

Dans le monde du marketing, il est essentiel de toujours garder une longueur d’avance. En tant que CMO ou responsable marketing d’une organisation, vous connaissez probablement le pouvoir du référencement. Mais avez-vous déjà réfléchi à la manière dont le référencement peut servir d’outil d’étude de marché ? SEO peut servir d’outil d’étude de marché ? Dans cet article, j’explique comment j’utilise le référencement pour réaliser une étude de marché.

L’évolution du référencement en tant qu’outil d’étude de marché

Dans les premières années, le référencement se concentrait principalement sur l’optimisation technique et l’utilisation des bons mots-clés. Mais avec le temps et les algorithmes toujours plus intelligents des moteurs de recherche, le référencement a évolué. Aujourd’hui, il permet de comprendre ce que les gens veulent vraiment, leur comportement, leurs besoins et les défis qu’ils doivent relever. En analysant ces données, je peux identifier les tendances, comprendre les besoins du marché et même prédire quelle sera la prochaine grande demande.

La prévision des tendances dans des secteurs particuliers est devenue particulièrement forte dans le domaine du référencement. L’outillage est plus précis que jamais. Tenez compte des écarts de contenu dans Ahrefs, des volumes dans le planificateur de mots-clés ou des données du SGC (à la fois techniques et de performance).

L’importance des études de marché pour les grandes entreprises

L’étude de marché est l’épine dorsale de toute stratégie marketing réussie. Pour les grandes organisations, avec des marchés plus complexes et une concurrence accrue, c’est encore plus crucial. Elle vous permet de mieux comprendre votre public cible, d’identifier les opportunités du marché et d’adapter vos stratégies.

Méthodes traditionnelles d’étude de marché versus SEO

Les méthodes traditionnelles d’étude de marché, telles que les enquêtes, les groupes de discussion et les études sur le terrain, ont leur valeur. Ils offrent des informations approfondies et des données qualitatives. Cependant, elles peuvent prendre du temps et coûter cher. Le référencement, quant à lui, offre des données en temps réel, est évolutif et peut fournir un flux continu d’informations. Alors que les méthodes traditionnelles vous indiquent ce que les gens disent vouloir, le référencement vous montre ce qu’ils recherchent réellement.

Personnellement, je dirais que dans le domaine des études de marché quantitatives, le référencement peut être utilisé à bon escient. Pour confirmer les hypothèses issues de ces données, je recommande toujours de procéder à des tests « à l’ancienne ».

Comment les études de marché contribuent à la croissance des entreprises

En sachant qui sont vos clients, ce qu’ils veulent et comment ils se comportent, vous pouvez mieux adapter vos produits, vos services et vos stratégies de marketing. Cela se traduit par des clients plus satisfaits, des taux de fidélisation plus élevés et, en fin de compte, des ventes plus importantes. L’étude de marché, étayée par des informations sur le référencement, vous donne les outils nécessaires pour optimiser votre offre et garder une longueur d’avance sur vos concurrents.

La réalisation d’études de marché par le biais du référencement peut également déboucher sur des innovations en matière de produits et de services. En vous basant sur les recherches effectuées sur Google, vous pouvez savoir ce que votre client recherche réellement. En vous basant sur les volumes de ces recherches, vous pouvez également savoir combien de vos clients recherchent quelque chose.

Comment l’optimisation des moteurs de recherche permet de mieux comprendre les tendances du marché

Dans le monde numérique d’aujourd’hui, il est essentiel de pouvoir réagir rapidement à l’évolution des tendances du marché. Le référencement est un outil puissant qui m’aide à identifier et à anticiper ces tendances.

Pour le déterminer, j’aime utiliser Google Trends. Avec Google Trends, vous pouvez voir les tendances de certains termes de recherche. Il ne s’agit pas de volumes absolus, mais d’un intérêt relatif pour certaines choses.

Analyse des tendances et des volumes de réponses aux recherches

En analysant régulièrement les tendances et les volumes des mots clés, j’obtiens une image claire de ce qui se passe au sein de mon public cible. Une augmentation soudaine du volume de recherche pour un mot clé particulier peut indiquer un intérêt ou un besoin croissant. Des outils comme Google Trends et diverses plateformes de référencement m’aident à suivre ces changements en temps réel.

Bien sûr, certains termes de recherche sont sensibles aux saisons, mais pour d’autres termes de recherche, vous constaterez une augmentation/diminution soudaine des volumes. À partir de ces données, vous pouvez vérifier quelle est la cause première et fonder vos choix sur celle-ci.

Comprendre la saisonnalité et les différences régionales

Toutes les recherches ne sont pas constantes tout au long de l’année. Certains mots-clés ont un pic saisonnier, comme « vacances d’été » ou « cadeaux de Noël ». En comprenant cette saisonnalité, je peux adapter mes efforts de marketing en conséquence. En outre, il est important de reconnaître les différences régionales dans le comportement de recherche. Ce qui est populaire à Amsterdam ne l’est pas forcément à Maastricht.

Analyse de la concurrence par le biais de l’optimisation des moteurs de recherche

Dans l’arène numérique, il est essentiel de savoir qui sont vos concurrents et quelles sont leurs stratégies. Le référencement m’offre une fenêtre pour comprendre cela.

Identifier les principaux concurrents dans les résultats de recherche

Lorsque j’effectue des recherches en rapport avec mon activité, je suis attentif aux personnes qui apparaissent systématiquement dans les premiers résultats. Ces entreprises sont mes concurrents directs dans le domaine du référencement. En analysant leur contenu et leurs stratégies, je peux me faire une idée de ce qui fonctionne et des possibilités qui s’offrent à moi.

En utilisant un écart de contenu, je peux facilement voir quels sont les termes de recherche pour lesquels mon concurrent apparaît et moi pas encore. Grâce à l’analyse des écarts de liens, je peux voir quelles entrées de liens mon concurrent possède et que je n’ai pas encore. Cela me permet de rechercher des informations pour ma propre campagne de référencement ainsi que des informations provenant de mes concurrents afin d’en savoir plus sur le marché/le public cible.

Analyse des profils de liens retour et de l’autorité du domaine

Les liens retour sont toujours l’un des facteurs de classement les plus importants dans le domaine du référencement. En analysant le profil de liens retour de mes concurrents, je peux voir quels sont les sites web qui renvoient vers eux et quelle est la valeur de ces liens. Cela me donne une idée de leur réputation et de leur autorité en ligne. Des outils tels que Ahrefs ou SEMrush sont indispensables. Ils m’aident non seulement à comprendre le profil des liens retour de mes concurrents, mais aussi à identifier des opportunités pour ma propre stratégie de construction de liens.

Avec un contrôle des liaisons croisées, il est possible d’analyser plusieurs concurrents à la fois. Cela permet de gagner du temps et, en même temps, de révéler les sites web qui envoient un lien à plusieurs concurrents (le fruit à portée de main dans le cadre de la construction de liens).

Obtenir des informations sur l’audience grâce à l’optimisation des moteurs de recherche

Au cœur de toute stratégie de marketing efficace se trouve une compréhension approfondie du public cible. Le référencement s’est révélé être un outil puissant qui m’aide à approfondir et à affiner cette compréhension.

Comprendre les intentions de recherche et le comportement des utilisateurs

Lorsque quelqu’un saisit une requête de recherche, celle-ci révèle non seulement ce qu’il veut trouver, mais aussi souvent pourquoi. En me plongeant dans les mots-clés et les phrases que les gens utilisent, je peux déchiffrer leurs intentions. Cherchent-ils des informations, veulent-ils acheter quelque chose ou recherchent-ils un site web spécifique ? En comprenant ces intentions, je peux créer un contenu qui répond directement à leurs besoins et à leurs demandes.

À partir de ces données, il est possible de créer partiellement des personas qui s’inscrivent dans l’IPC. À partir de ces personas, il est possible de rédiger des contenus de connexion et de développer des produits appropriés.

Segmentation des groupes cibles en fonction du comportement de recherche

Tous les membres de mon public cible n’ont pas les mêmes besoins ou intérêts. En analysant leur comportement de recherche, je peux identifier et comprendre des sous-groupes. Par exemple, certaines personnes peuvent rechercher des « stratégies commerciales durables », tandis que d’autres recherchent spécifiquement des « solutions d’emballage respectueuses de l’environnement ». Cette segmentation me permet de créer des campagnes de marketing plus ciblées et plus pertinentes.

Stratégie de contenu basée sur une étude de marché

Le contenu est le pont qui relie ma marque à mon public cible. En intégrant l’étude de marché dans ma stratégie de contenu, je m’assure que ce lien est solide et efficace.

Identifier les opportunités

Le monde numérique est en constante évolution et de nouvelles opportunités apparaissent sans cesse. En réalisant régulièrement des études de marché et en observant les tendances émergentes en matière de réponses aux questions de recherche, je peux identifier de nouveaux sujets ou de nouvelles questions qui ne sont pas encore couverts de manière adéquate. C’est l’occasion de créer un contenu de valeur qui attire les visiteurs sur mon site web.

Pour ma propre entreprise, j’essaie de réaliser une étude de marché assez approfondie au moins tous les trimestres, ce qui me permet de voir les tendances du marché d’un trimestre à l’autre. Pour mon marché, j’ai identifié les indicateurs spécifiques les plus pertinents. D’ailleurs, cela ne s’applique pas seulement aux mesures relatives au référencement, les mesures qui déterminent le public cible / le parcours du client sont également pertinentes ici.

Optimiser le contenu pour des publics spécifiques et des intentions de recherche

Chaque élément de contenu que je produis doit avoir un objectif. En adaptant mon contenu à des segments d’audience spécifiques et à leurs intentions de recherche, je m’assure que mon message passe. Cela signifie parfois que je crée différentes versions d’un article ou d’un billet de blog, chacune étant optimisée pour une intention de recherche ou un segment de public différent. Le résultat ? Un engagement plus important, des visiteurs plus satisfaits et une relation plus forte avec la marque.

Ce faisant, il est important (également pour Google) de ne pas rédiger chaque article dans le but d’obtenir un trafic organique important vers cet article. J’aime écrire sur des sujets qui m’intéressent (mon public cible aussi), mais qui n’ont pas beaucoup de volume dans Google.

Intégration des données de référencement à d’autres outils d’étude de marché

À l’ère du numérique, la capacité d’intégrer différentes sources de données et de les fusionner en une image cohérente du marché change la donne. Les données SEO sont puissantes en elles-mêmes, mais lorsque je les combine avec d’autres outils, leur potentiel est amplifié.

Relier les données de référencement aux systèmes de gestion de la relation client (CRM) et d’analyse

Mon système de gestion de la relation client (CRM) est l’épine dorsale de mes relations avec les clients. En associant les données de référencement à ces données, je peux mieux comprendre comment les clients potentiels interagissent avec ma marque avant qu’ils n’entrent en contact ou n’effectuent un achat. Par exemple, quels mots-clés ont-ils utilisés ? Quel contenu ont-ils consommé ? Ces informations m’aident à affiner mes stratégies de vente et de marketing. De plus, en intégrant les données de référencement à l’analyse, j’obtiens une vision globale du comportement de l’utilisateur, du premier clic à la conversion.

Il faut donc bien réfléchir dans les deux sens. En fin de compte, vous pouvez y associer des taux de conversion pour chaque mot-clé. Cela vous permet même de déterminer la qualité d’une conversion par mot-clé (ce qui est particulièrement important dans le domaine du B2B).

Combinaison d’informations quantitatives et qualitatives

Le référencement offre une multitude de données quantitatives : volumes de recherche, taux de clics, taux de rebond et bien plus encore. Mais pour vraiment comprendre ce qui motive mon public cible, je combine ces chiffres avec des informations qualitatives. Ces informations peuvent provenir d’entretiens avec les clients, de formulaires de retour d’information ou même de la surveillance des médias sociaux. En fusionnant les données quantitatives et le retour d’information qualitatif, je peux obtenir une image complète des besoins, des défis et des désirs de mon public cible, ce qui me permet de développer des stratégies de marketing plus efficaces et plus empathiques.

Conclusion

Dans le monde en constante évolution du marketing numérique, il est essentiel d’être flexible et de s’adapter aux nouvelles tendances et technologies. Le référencement n’est plus seulement un outil d’optimisation de site web ; c’est un puissant outil d’étude de marché qui, lorsqu’il est correctement intégré, peut révéler une multitude d’informations sur votre public cible et votre marché. En combinant les données de référencement avec d’autres outils d’étude de marché, tels que les systèmes de gestion de la relation client (CRM) et les outils d’analyse, et en tenant compte des données quantitatives et qualitatives, vous pouvez, en tant que directeur général ou directeur du marketing, obtenir une vue d’ensemble de vos clients. Bonne chance !

Senior SEO-specialist

Ralf van Veen

Senior SEO-specialist
Five stars
Mon client m'a donné 5.0 sur Google sur 75 avis

Je travaille depuis 10 ans en tant que spécialiste SEO indépendant pour des entreprises (néerlandaises et l'étrangèr) qui souhaitent obtenir un meilleur classement dans Google de manière durable. Au cours de cette période, j'ai conseillé des marques de premier plan, mis en place des campagnes internationales de référencement à grande échelle et coaché des équipes de développement mondiales dans le domaine de l'optimisation des moteurs de recherche.

Grâce à cette vaste expérience dans le domaine de l'optimisation des moteurs de recherche, j'ai développé le cours d'optimisation des moteurs de recherche et j'ai aidé des centaines d'entreprises à améliorer leur visibilité dans Google de manière durable et transparente. Pour cela, vous pouvez consulter mon portfolio, références et mes collaborations.

Cet article a été initialement publié le 22 mars 2024. La dernière mise à jour de cet article date du 22 mars 2024. Le contenu de cette page a été rédigé et approuvé par Ralf van Veen. Pour en savoir plus sur la création de mes articles, consultez mes lignes directrices éditoriales.