Le guide international de référencement 2024

Dans ce (long) guide, je vous expliquerai comment, en tant qu’expert en référencement, j’ai travaillé sur le programme référencement international de clients. Pour ce faire, il est important de prendre en compte de nombreuses variables. J’ai décrit chacun d’entre eux dans cet article. Utilisez la table des matières pour naviguer rapidement vers le chapitre où j’aborde le sujet sur lequel vous avez des questions. Bonne lecture !

Table des matières montrer

Qu’est-ce que le référencement international ?

Le référencement international consiste à optimiser les sites web pour les recherches effectuées dans plusieurs langues et régions. L’objectif du référencement international est de rendre les sites web plus visibles lors des recherches effectuées par des utilisateurs de différents pays et régions. En outre, grâce au référencement international, vous garantissez une expérience de recherche personnalisée pour les utilisateurs des différentes parties du monde.

Pour optimiser vos sites web pour les moteurs de recherche dans différents pays et régions, appliquez une variété de techniques et de méthodes. Vous trouverez ci-dessous une liste des aspects les plus importants du référencement international :

Prise en charge des langues : il est important de prendre en charge votre site web dans différentes langues. Vous pouvez ainsi atteindre des utilisateurs de différentes régions.

Prise en charge de la localisation : en outre, il est important pour le succès de votre site web de l’optimiser pour les recherches effectuées par des utilisateurs de différentes régions. L’un des moyens d’y parvenir consiste à utiliser différents domaines de premier niveau (TLD) ou sous-domaines.

Adaptations géographiques : vous devez adapter le contenu de votre site web aux différentes régions et pays. Vous le faites, par exemple, en utilisant des devises différentes ou en affichant des produits ou services spécifiques disponibles dans certaines régions.

Balises hreflang : les balises hreflang indiquent aux moteurs de recherche quelle version du site web est destinée aux utilisateurs de certaines régions et dans quelle langue.(1)

Le référencement international est une partie importante de l’optimisation des moteurs de recherche pour les entreprises qui ont l’ambition de se développer sur de nouveaux marchés et dans de nouvelles régions. Vous souhaitez élaborer et mettre en œuvre une stratégie internationale de référencement réussie ? Il est alors important de prendre en compte tous les aspects qui y sont liés.

Le référencement international en un coup d’œil

Vous n’avez pas le temps de rédiger un long article ? Il n’y a pas de problème. Regardez ma vidéo sur le référencement international (en bref) ici.

L’objectif du référencement international

Avec le référencement international, vous avez un objectif clair en tête. Il s’agit donc d’optimiser efficacement votre site web pour les recherches effectuées par des utilisateurs de différents pays et de différentes langues. En tant que propriétaire de site web, vous devez donc adapter le contenu et la structure de votre site aux différences culturelles et linguistiques. Les différences entre les moteurs de recherche des différentes régions ne doivent pas non plus être négligées.

En vous concentrant sur le référencement international, vous améliorerez de manière ciblée la visibilité de votre site web dans les moteurs de recherche de différents pays. Deuxièmement, avec le référencement international, vous vous engagez à générer un trafic ciblé vers votre site web. En outre, les adaptations dans le contexte du référencement international (y compris l’adaptation du contenu aux besoins culturels et linguistiques du public cible) peuvent contribuer à améliorer l’expérience de l’utilisateur sur le site web.

Une stratégie de référencement international efficace permet généralement d’améliorer le classement dans les moteurs de recherche, d’augmenter le trafic ciblé et d’accroître les taux de conversion. Il donne aux entreprises la possibilité d’explorer de nouveaux marchés et d’étendre leur présence en ligne.

Continuer la lecture de SEO international ?

Continuer la lecture de SEO international ? J’ai lu plusieurs articles à ce sujet, vous pouvez les trouver ci-dessous.

AvantagesCons
Un marché plus vaste – Une stratégie de référencement international permet aux entreprises d’atteindre des marchés dans le monde entier.Barrières linguistiques – La nécessité de traduire et de localiser le contenu dans différentes langues peut s’avérer complexe et chronophage.
Avantage concurrentiel – Les entreprises qui mettent en œuvre une stratégie de référencement international réussie peuvent acquérir un avantage concurrentiel sur des marchés qui ne sont pas encore saturés.Différences culturelles – Les sensibilités culturelles peuvent varier d’un marché à l’autre, ce qui signifie que le contenu doit être soigneusement adapté.
Diversification – La pénétration de nouveaux marchés permet de répartir les risques et de ne pas dépendre d’un seul marché.Confusion sur la structure URL – Il peut être difficile de déterminer la structure URL correcte (ccTLD, sous-domaine, sous-dossier) pour différents pays et différentes langues.
Croissance – Une stratégie de référencement international peut contribuer à la croissance globale de l’entreprise, en particulier lorsque celle-ci propose ses produits ou services dans plusieurs pays.Réglementations – Les lois et les réglementations, notamment en matière de protection des données, varient d’un pays à l’autre, ce qui peut être source de complexité supplémentaire.
Reconnaissance de la marque – En étant présente dans différents pays, la marque peut se faire connaître à l’échelle mondiale.Coûts supplémentaires – La gestion d’une stratégie internationale de référencement peut entraîner des coûts supplémentaires, notamment des services de traduction et la gestion de plusieurs sites web.

Quels sont les éléments à prendre en compte dans le cadre d’un référencement international ?

En matière de référencement international, vous devez tenir compte de plusieurs facteurs, que je vous présente ci-dessous point par point. Après la liste, je vous en dirai un peu plus sur les différentes parties.

  1. Langue : déterminez la langue de votre marché cible afin de vous assurer que votre site web la prend en charge.
  1. Mots clés : déterminez les mots clés pertinents pour chaque marché cible et optimisez votre site web en conséquence.
  1. Localisation : assurez-vous que votre site web indique le pays dans lequel l’entreprise est basée. Ces informations doivent figurer sur chaque page.
  1. Nom de domaine : envisagez d’utiliser des noms de domaine de premier niveau à code de pays (ccTLD). Cela permet de rendre le site web spécifique à un pays ou à une région. Si vous parcourez cet article jusqu’aux « constructions dans le cadre de la stratégie internationale de référencement », vous pourrez en savoir plus sur les possibilités dans ce domaine.
  1. Localisation du contenu : votre site web doit fournir un contenu spécifique pour chaque marché cible et vous devez optimiser ce contenu au niveau local.
  1. Création de liens internationaux : il est essentiel de collecter des liens locaux à partir de sources fiables dans chaque marché cible.
  1. Optimisation technique du référencement (comme les balises hreflang) : un site web techniquement optimisé pour les moteurs de recherche, y compris la mise en œuvre correcte des balises hreflang, contribue à votre référencement international.
  1. Localiser le parcours du client : les cultures diffèrent d’un pays à l’autre. Cela a une incidence sur le parcours du client en ligne.
  1. Différences de devises par pays : les différences de devises (en dehors de l’Europe) ont également un impact sur votre stratégie.
  1. Différences dans les systèmes de paiement : chaque pays utilise ses propres systèmes de paiement. Il est important d’en tenir compte, surtout lorsqu’il s’agit d’une stratégie internationale de référencement pour une boutique en ligne.
  1. Gardez à l’esprit les différences liées au secteur, telles que les systèmes de dimensionnement internationaux qui diffèrent de ceux des Pays-Bas.
  2. Traduction automatisée de contenu : faites des choix en matière de temps et de qualité du contenu.

Vous vous lancez dans le référencement international ? Sachez que cela demande beaucoup de temps et d’efforts. En outre, un suivi et des ajustements continus sont nécessaires pour maintenir vos résultats. Le référencement international n’est pas quelque chose que l’on met en place une fois pour toutes. Pour un suivi constant de cette partie du site web, vous pouvez également faire appel à un consultant en référencement.

Ci-dessous, j’aborderai un peu plus en détail plusieurs points importants lorsque vous souhaitez mettre en œuvre une stratégie de référencement international complète.

Traduire le site web

La première étape logique consiste à traduire le site web. Bien que cela semble simple, dans la pratique, cela prend souvent plus de temps que prévu. Lors de la traduction, il est important de prêter attention aux éléments suivants, entre autres :

Identifier le public cible : déterminer les langues parlées par le public cible et sa localisation. Sur la base de ces informations, vous pouvez décider des langues dans lesquelles votre site web devrait avoir une version supplémentaire.

Choisir le bon traducteur : naturellement, vous choisissez un traducteur qualifié capable de traduire parfaitement le contenu de votre site web dans la ou les langues que vous avez choisies. Ce faisant, considérez également la valeur ajoutée d’un traducteur connaissant bien votre secteur d’activité.

Dressez une liste d’inventaire : dressez une liste de toutes les pages et de tout le contenu du site web que vous souhaitez traduire. Vous aurez ainsi une idée plus précise de l’ampleur du projet de traduction et pourrez établir un plan réaliste.

Cohérence : les traductions doivent être cohérentes en termes de style, de terminologie et d’images. Cela ajoute à l’aspect professionnel de votre site web.

Test et optimisation : après avoir traduit le site web, il est important de tester si tout fonctionne correctement. Prenez le temps de vérifier que les traductions sont correctes et claires. Vérifiez-le régulièrement et ajustez-le si nécessaire. Vous vous assurez ainsi que votre contenu est toujours pertinent et à jour.

Utiliser un CMS de traduction spécialisé : il existe des systèmes de gestion de contenu (CMS) spécialement conçus pour la traduction de sites web. Les exemples incluent WPML et Polylang. L’utilisation d’un tel système facilite et accélère le processus de traduction. Cela rend la gestion de plusieurs langues sur votre site web encore plus facile.

Vous souhaitez renforcer votre présence en ligne et votre réputation commerciale à l’échelle internationale ? Sachez alors qu’une traduction approfondie et professionnelle est une condition sine qua non pour y parvenir. Il ne faut donc pas faire de compromis dans ce domaine.

Établir une stratégie de contenu pour chaque site

Une stratégie de contenu efficace dans le cadre du référencement international comprend les étapes suivantes :

Fixer des objectifs : définissez clairement ce que vous souhaitez obtenir grâce à la stratégie de référencement international. Il s’agit souvent d’augmenter le nombre de visiteurs en provenance de certaines régions ou d’accroître les ventes dans certains pays. Des objectifs clairs permettent de définir les langues et les marchés que vous souhaitez développer.

Recherche de mots-clés : effectuez une recherche de mots-clés pour chacune des langues et chacun des marchés que vous souhaitez développer. Une recherche de mots-clés vous aidera à déterminer les termes de recherche utilisés par votre public cible. Vous découvrirez quel contenu est pertinent pour eux.

Création de contenu : créer un contenu spécifique à chaque langue et à chaque groupe de marché. Par exemple, vous ne pouvez pas éviter de personnaliser les descriptions de produits. Mais pensez aussi à créer du contenu local, tel que des articles d’actualité ou des articles de blog. Ce contenu se concentre spécifiquement sur les intérêts et les besoins du public cible.

Traduire : traduisez le contenu dans toutes les langues que vous souhaitez ajouter à votre site web. Faire appel à un traducteur professionnel peut s’avérer très utile dans ce cas. De cette manière, votre contenu sera correct et aura l’air professionnel.

Optimisation du référencement: optimiser chaque page du site web pour les termes de recherche spécifiques que vous avez identifiés. Ce processus d’optimisation comprend l’ajustement du méta titre, de la méta description et du contenu de la page.

Analyse et ajustement : analyser régulièrement les résultats de la stratégie internationale de référencement. Si nécessaire, les ajuster. Vous pouvez notamment suivre les performances des mots-clés et les taux de conversion sur votre site web.

Collaborer avec des experts locaux : envisagez de collaborer avec des experts locaux. Les traducteurs, les agences de marketing ou les développeurs web qui connaissent la culture, la langue et les habitudes en ligne locales sont un atout absolu lorsque vous souhaitez pénétrer un nouveau marché.

La création d’une stratégie de contenu efficace dans le cadre du référencement international nécessite beaucoup de temps et de ressources, mais au final, elle contribue à une plus grande portée, à un trafic plus important et à des conversions plus élevées sur le site web.

Tenir compte du ccTLD

Un ccTLD (Country Code Top-Level Domain) est une extension de domaine de premier niveau spécifique associée à un pays particulier. Par exemple, « .fr » est le ccTLD pour la France et « .de » est le ccTLD pour l’Allemagne.

Dans une stratégie de référencement international, les ccTLD sont souvent utilisés. Ils indiquent qu’un site web cible spécifiquement un pays ou une région en particulier. L’utilisation d’un ccTLD peut contribuer à améliorer la possibilité de trouver le site web au niveau local dans les moteurs de recherche. En effet, les moteurs de recherche associent souvent ces ccTLD à un lieu spécifique.

L’utilisation des ccTLD dans le cadre du référencement international n’est pas obligatoire. Il existe d’autres options, telles que l’utilisation de sous-domaines ou d’URL distincts. Cela vous permet également d’indiquer que le site web est destiné à une langue ou à un groupe de marché spécifique.

Il est important de considérer ce qui est le plus efficace pour votre entreprise et ce qui correspond le mieux à ses objectifs et à ses stratégies. Prenez le temps de réfléchir à tous les aspects avant de passer à la mise en œuvre.

Localisation du contenu

Les différences régionales peuvent avoir un impact majeur sur la manière dont le référencement international est géré. Je décris ci-dessous quelques facteurs clés qui peuvent influencer les différences régionales en matière de référencement international :

Différences linguistiques : les langues peuvent entraîner des différences significatives dans la formulation des requêtes de recherche. Il en va de même pour l’optimisation du contenu. Un produit appelé « sports shoes » en anglais peut être « chaussures de sport » en français.

Préférence pour les moteurs de recherche : différents moteurs de recherche, tels que Google et Baidu, sont dominants dans différentes régions. Vous souhaitez optimiser votre site web pour le référencement international ? Prenez ensuite en compte les préférences des moteurs de recherche de cette région.

Différences culturelles : les différences culturelles peuvent également influer sur la manière dont les recherches sont formulées. Il en va de même pour le contenu affiché sur un site web. Par exemple, certaines cultures sont plus axées sur le contenu visuel, tandis que d’autres préfèrent le contenu textuel.

Réglementation : les lois relatives à la protection de la vie privée et à la publicité en ligne varient d’une région à l’autre. Connaître les règles en vigueur pour éviter les sanctions.

Ajustements locaux : adaptez votre site web à la région dans laquelle votre entreprise opère. Il peut s’agir, par exemple, d’utiliser la bonne devise ou d’afficher des produits et services spécifiquement disponibles dans cette région.

Il est important de tenir compte de toutes ces différences lors de l’exécution d’un référencement international. Ce n’est qu’ainsi que vous pourrez améliorer les performances de votre site web dans les moteurs de recherche et accroître votre visibilité auprès des utilisateurs de différentes régions.

Localisation des entrées de liens entrants

La création de liens est un élément important du référencement. Il en va de même pour le référencement international. Vous trouverez ci-dessous une liste de conseils pour la création de liens internationaux :

Liens de qualité : n’incluez que des liens provenant de sites web fiables et pertinents. Cela augmente l’évaluation de votre site web par les moteurs de recherche et l’aide à se classer dans Google ou d’autres moteurs de recherche.

Ciblage local : recherchez des liens provenant de sites web locaux en rapport avec un marché cible et une langue spécifiques.

Blogging invité : proposez des blogs invités sur des sites web locaux. C’est un bon moyen d’établir un échange réciproque de liens.

Annuaires : pour référencer votre site web et améliorer son référencement, utilisez les annuaires professionnels et sectoriels internationaux et locaux.

Collaborer avec des influenceurs locaux : collaborez avec des influenceurs locaux qui font la promotion de vos produits ou services en leur offrant un lien sur leur site web.

Traduction de contenu : traduisez le contenu dans différentes langues et assurez-vous qu’il est correctement optimisé pour chaque langue et chaque marché. Vous augmenterez ainsi vos chances d’obtenir des liens naturels.

Établissement de relations : établir des relations avec les entreprises et les entrepreneurs locaux. Trouvez des moyens de collaborer et d’échanger des liens avec eux.

Utiliser les médias sociaux : utiliser les médias sociaux pour partager le site web et son contenu. Vous pouvez également obtenir de nouveaux liens de cette manière.

Liens internes : utiliser les liens internes pour améliorer le classement du site web par les moteurs de recherche. Grâce à ces liens internes, vous aidez les visiteurs à explorer votre site web.

Gardez à l’esprit que la création de liens est un processus continu. Il faut du temps et des efforts pour obtenir les résultats souhaités. Abordez la création de liens de manière naturelle et en respectant les règles applicables aux moteurs de recherche. De cette manière, vous vous concentrez sur des liens de qualité et de grande pertinence.

Balises Hreflang (optimisation technique)

Les balises Hreflang sont des attributs HTML qui indiquent dans quelle langue et pour quelle variante de pays ou de région une page est écrite. Ces balises informent les moteurs de recherche de la version la plus appropriée d’une page pour un utilisateur donné. Ces conseils sont basés sur la localisation, la langue préférée et la requête de recherche.

Cette optimisation technique est importante car les moteurs de recherche veulent montrer à leurs utilisateurs la version la plus pertinente et la plus appropriée d’une page. Avez-vous un site web international ? Vous pouvez ainsi avoir différentes versions de la même page dans différentes langues. En utilisant les balises hreflang, vous pouvez indiquer quelle version de la page est destinée aux utilisateurs qui préfèrent l’anglais, et quelle version de la page est destinée aux utilisateurs qui veulent voir la page en allemand, par exemple.

Vous devez inclure les balises Hreflang dans l’en-tête de la page. Vous devez également les rédiger en respectant la syntaxe spécifique exigée par les moteurs de recherche. Il est important de mettre en œuvre les balises hreflang de manière précise et cohérente. Des erreurs ou des incohérences dans ces balises peuvent entraîner une mauvaise classification des pages. Cela entraîne une baisse de votre classement dans Google et d’autres moteurs de recherche.

Le parcours du client diffère selon les pays

Le parcours du client en ligne peut varier considérablement d’un pays à l’autre. En effet, elle dépend de plusieurs facteurs, dont la culture, la technologie, l’économie et la réglementation. Je décris ci-dessous certains de ces facteurs et la manière dont ils peuvent influencer le parcours du client :

Adoption de la technologie : l’adoption de la technologie varie d’un pays à l’autre. Cela pourrait avoir une incidence sur la manière dont les consommateurs effectuent leurs achats en ligne. Par exemple, les appareils mobiles et les connexions internet sont moins disponibles dans certains pays. En conséquence, les consommateurs sont moins capables et moins enclins à effectuer leurs achats en ligne.

Culture : les différences culturelles peuvent influencer la manière dont les consommateurs décident d’acheter des produits ou des services. Il en va de même pour les styles de communication et de vente.

Économie : l’économie d’un pays influe sur la façon dont ses habitants font leurs achats. L’économie détermine également en partie les moyens dont disposent les consommateurs pour acheter des produits et des services. Dans les pays dont l’économie est morose, les consommateurs sont généralement moins disposés à payer des prix plus élevés pour les produits.

Réglementations : les réglementations, telles que les lois sur la protection de la vie privée et des données, peuvent également avoir une incidence sur le parcours du client en ligne. Dans certains pays, par exemple, les consommateurs sont moins à l’aise pour partager leurs données personnelles en ligne. Il est alors plus difficile de les convertir en clients.

Stratégie de marketing : les entreprises doivent adapter leurs stratégies de marketing aux besoins et préférences spécifiques des consommateurs dans les différents pays. Cela inclut l’utilisation de la langue et de la monnaie locales. Vous devez également adapter le contenu de votre site web en fonction des différences culturelles spécifiques.

Les différences susmentionnées ne doivent certainement pas être ignorées lors de la conception du parcours du client en ligne. Le fait de connaître le parcours spécifique du client permet de trouver des moyens plus efficaces d’impliquer les consommateurs. De cette manière, vous parviendrez à mieux convertir les visiteurs dans différents pays.

Différences de change

L’intégration des différences de devises sur votre site web est un aspect important du référencement international. Ci-dessous, je vous donne quelques conseils pour y parvenir :

Utiliser la bonne devise : assurez-vous que la devise utilisée sur le site web est adaptée à la situation géographique de votre public cible. Une monnaie appropriée facilite la compréhension des prix par les consommateurs. Cela augmente également la crédibilité de votre site web.

Utiliser les taux de change en temps réel : il est important d’utiliser les taux de change en temps réel sur le site web. C’est la seule façon de garantir l’exactitude de vos prix. Les taux de change en temps réel sont obtenus par le biais d’une API ou d’une autre intégration qui prend en charge les mises à jour automatiques des taux de change.

Étiquettes de prix personnalisées : les entreprises doivent utiliser des étiquettes de prix personnalisées. Il s’agit d’indications de prix conformes aux coutumes locales et aux attentes du public cible. Il s’agit notamment de mentionner les symboles monétaires et d’arrondir correctement les montants.

Options multidevises : vous pouvez envisager de donner aux visiteurs de votre site web la possibilité de changer de devise. Cela peut se faire au moyen d’un menu déroulant ou d’une solution similaire.

L’intégration des différences de devises par pays sur le site web est un aspect important du référencement international. Après tout, vous améliorez ainsi l’expérience de l’utilisateur et vous renforcez la confiance de votre public cible. Il en résulte une corrélation positive avec des taux de conversion plus élevés et une plus grande portée sur de nouveaux marchés.

Les systèmes de paiement en ligne diffèrent d’un pays à l’autre

Les systèmes de paiement en ligne les plus utilisés sur les sites web varient selon les pays. Vous trouverez ci-dessous un aperçu des systèmes de paiement les plus répandus dans différentes régions :

Amérique du Nord : les sociétés de cartes de crédit telles que Visa, Mastercard et American Express sont les options de paiement les plus utilisées en Amérique du Nord. PayPal est également couramment utilisé pour les paiements en ligne.

Europe : dans de nombreux pays européens, dont le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France et l’Espagne, les sociétés de cartes de crédit et PayPal sont les systèmes de paiement les plus utilisés. Dans certains pays, comme les Pays-Bas et la Belgique, les virements bancaires sont également très répandus.

Asie : dans de nombreux pays asiatiques, dont la Chine, le Japon et la Corée du Sud, les portefeuilles électroniques tels qu’Alipay et WeChat Pay sont de plus en plus populaires. Les sociétés de cartes de crédit et PayPal sont également des systèmes de paiement courants dans cette région.

Amérique latine : en Amérique latine, les sociétés de cartes de crédit et PayPal sont les systèmes de paiement les plus couramment utilisés, bien que les virements bancaires le soient également dans certains pays.

Moyen-Orient : Dans la région du Moyen-Orient, les paiements en ligne sont principalement effectués au moyen de portefeuilles électroniques tels que PayFort et Cash.

Différences internationales liées à l’industrie, telles que les systèmes de dimensionnement

Les différences entre les pays se reflètent également dans les systèmes de dimensionnement. Permettez-moi de citer quelques exemples :

Mesures de longueur : certains pays expriment les mesures de longueur en pouces, d’autres en centimètres ou en mètres.

Mesure du poids : certains pays expriment le poids en livres, d’autres en kilogrammes.

Volume : certains pays expriment le volume en gallons, d’autres en litres.

Température : certains pays expriment la température en degrés Fahrenheit, d’autres en degrés Celsius.

Vous souhaitez proposer vos produits et/ou services à l’échelle mondiale ? Il est donc important de tenir compte des différences susmentionnées. Par exemple, envisagez d’inclure des descriptions de produits et des données techniques dans les deux systèmes. Une autre option consiste à mettre en place un convertisseur d’unités sur votre site web. Cela permet aux clients de savoir exactement ce que vous offrez. Cela ajoute à l’expérience de l’utilisateur.

Traduction (automatisée) du contenu

En fonction de votre budget et du temps dont vous disposez, vous ferez des choix de traduction. Vous disposez de peu de temps et vous souhaitez que votre contenu soit traduit automatiquement pour la version internationale de votre site web ? Il existe alors plusieurs options pour ce faire, notamment :

Traduction automatique : il s’agit d’une technologie dans laquelle un logiciel traduit un contenu d’une langue à une autre. La traduction automatique est rapide et abordable, mais le résultat n’est pas toujours de grande qualité. Ces traductions contiennent souvent des erreurs grammaticales, des inexactitudes ou des interprétations erronées.

Plugins de traduction : ces plugins sont spécialement conçus pour traduire automatiquement le contenu de votre site web. Cette méthode est extrêmement simple, mais la qualité du résultat dépend du plugin de traduction que vous utilisez.

Agences de traduction en ligne : de nombreuses agences de traduction en ligne proposent des outils de traduction automatique. Ils peuvent traduire le contenu de votre site web dans différentes langues. La qualité est généralement supérieure à celle de la traduction automatique, mais il est toujours important de vérifier que la traduction est réellement correcte.

N’oubliez pas que la traduction automatique ne doit être utilisée qu’à titre indicatif. Un locuteur natif doit vérifier et ajuster manuellement le contenu à tout moment. C’est particulièrement important pour les contenus importants, tels que les documents juridiques ou les descriptions de produits.

Vous l’aurez compris, il y a donc de nombreux aspects à prendre en compte. Ci-dessous, je poursuis avec quelques éléments possibles d’une stratégie internationale de référencement.

Quelles sont les possibilités de construction d’une stratégie internationale de référencement ?

Plusieurs éléments peuvent être utilisés dans le cadre du référencement international afin d’optimiser un site web pour les recherches effectuées dans plusieurs langues et régions. Je décris ci-dessous chacun d’entre eux. Pour chaque section, j’expliquerai comment mettre en œuvre chaque option. Je décris également des scénarios dans lesquels les variables peuvent différer de celles mentionnées ci-dessus.

  1. Domaines de premier niveau (TLD) : un TLD est la dernière partie d’un nom de domaine, comme « .com » ou « .nl ». Les entreprises utilisent un TLD pour indiquer la région dans laquelle elles opèrent, par exemple « .fr » pour la France ou « .co.uk » pour le Royaume-Uni. Utilisez-vous différents TLD ? Cela peut aider à cibler géographiquement le site web.
  1. Sous-domaines : les sous-domaines sont des parties distinctes d’un site web et sont hébergés sur une URL séparée. Les entreprises peuvent utiliser des sous-domaines pour héberger différentes versions du site web en fonction des langues et des régions. Prenons l’exemple de « fr.example.com » pour la version française d’un site web.
  1. ccTLD (country code top-level domains) : les ccTLD sont spécifiques à un pays donné. Vous pouvez les utiliser pour indiquer que le site web est spécifique aux utilisateurs de ce pays, par exemple « .de » pour l’Allemagne ou « .jp » pour le Japon.
  1. Balises hreflang : les balises hreflang sont des attributs HTML qui indiquent quelle version d’une page est destinée aux utilisateurs de certaines régions. Ces attributs indiquent également la langue dans laquelle la page a été créée. Cela permet aux moteurs de recherche d’afficher la bonne version du site web aux utilisateurs de différentes régions.
  1. Ciblage géographique dans les annonces des moteurs de recherche : les entreprises peuvent utiliser le ciblage géographique dans les annonces des moteurs de recherche. Ils s’assurent ainsi que les utilisateurs de régions et de pays spécifiques voient les annonces pertinentes.
  1. Personnalisation locale du contenu : les entreprises peuvent personnaliser le contenu de leur site web en fonction des régions et des pays. Ils peuvent le faire en utilisant différentes devises ou en affichant des produits ou services spécifiques disponibles dans certaines régions.
  1. Recherche de mots-clés locaux : les entreprises peuvent effectuer une recherche de mots-clés locaux qui leur permet de déterminer les mots-clés qui présentent un intérêt dans une région spécifique.

Quelle est la différence entre un sous-domaine et un sous-dossier ?

La différence entre les sous-domaines et les sous-dossiers (également appelés sous-dossiers) réside dans la manière dont ils sont organisés dans la structure URL d’un site web.

Les sous-domaines sont des domaines distincts rattachés au domaine principal d’un site web. Ils sont là pour classer ou segmenter le contenu d’une manière plus logique que la structure traditionnelle des dossiers. Par exemple, vous pouvez avoir un sous-domaine pour un produit ou un service spécifique, tel que produit.exemple.com ou service.exemple.com.

Les sous-dossiers, comme leur nom l’indique, sont des dossiers qui appartiennent à un dossier existant sur le serveur. Les sous-dossiers permettent d’organiser et de classer le contenu d’un site web. Ils sont affichés dans le cadre du domaine principal d’un site web. Par exemple, vous pouvez avoir un sous-dossier pour un produit ou un service spécifique, comme exemple.com/produit ou exemple.com/service.

Lorsque vous choisissez entre les sous-domaines et les sous-dossiers pour organiser le contenu, il est important de tenir compte de la manière dont le contenu est organisé. La manière dont vous souhaitez classer et présenter ce contenu aux moteurs de recherche et aux utilisateurs joue également un rôle important. En outre, il est important de tenir compte des implications en matière d’optimisation des moteurs de recherche. Il faut donc toujours se demander comment les moteurs de recherche évalueront le contenu et comment ils l’indexeront(2).

Quels sont les avantages de la construction de sous-dossiers ?

Travailler avec des sous-dossiers dans le cadre d’une stratégie de référencement international peut offrir plusieurs avantages. J’ai énuméré ci-dessous certains de ces avantages, point par point :

  1. Organisation : les sous-dossiers offrent un moyen structuré d’organiser et de classer le contenu. Cela peut aider à gérer plusieurs versions du site pour différents pays et différentes langues.
  1. Autorité du site : les sous-dossiers peuvent contribuer à renforcer l’autorité de l’ensemble de votre site. En effet, les liens vers le contenu des sous-dossiers peuvent transmettre la valeur de ces liens à d’autres pages du site web.
  1. Avantages en matière de référencement : l’utilisation de sous-dossiers permet d’améliorer le référencement de votre site. Cette opération est couronnée de succès car toutes les versions internationales du site web se trouvent sur le même domaine. Cela contribue à renforcer l’autorité du domaine et à améliorer le classement de votre site web dans les moteurs de recherche.
  1. Duplication du contenu : si vous deviez utiliser des domaines distincts pour chaque pays ou version linguistique de votre site, cela pourrait entraîner des problèmes de duplication du contenu. Comme vous le savez peut-être déjà, la duplication de contenu peut avoir un impact négatif sur les performances de votre site web en matière de référencement. Avec les sous-dossiers, vous vous assurez que chaque version du site contient un contenu unique. Pendant ce temps, vous continuez à profiter des avantages d’un domaine partagé.

Vous vous lancez dans le référencement international ? Il est donc important de savoir qu’il n’existe pas de solution unique. L’application de sous-dossiers est l’une des nombreuses stratégies à votre disposition. Avant tout, adaptez votre stratégie à vos objectifs commerciaux spécifiques, à vos ressources et aux caractéristiques uniques des marchés et de votre public.

Quel est l’impact du ccTLD sur la facilité de recherche au sein d’un pays ?

L’impact d’un domaine de premier niveau de code de pays (ccTLD) sur la facilité de recherche dans un pays peut être très important. Un ccTLD est une extension de domaine attribuée à un pays ou à un territoire particulier, comme .nl pour les Pays-Bas, .de pour l’Allemagne et .fr pour la France.

Lorsqu’un site web utilise un ccTLD, il offre plusieurs avantages en matière d’optimisation des moteurs de recherche (SEO) dans le pays concerné, tels que

Pertinence locale : en utilisant un ccTLD, vous indiquez que votre site web s’adresse spécifiquement aux utilisateurs d’un pays donné. Cela augmente la pertinence locale de votre site web. Cela se traduit par un meilleur classement dans les résultats de recherche pour les recherches locales.

Confiance : dans certains pays, les ccTLD suscitent davantage la confiance des utilisateurs que les domaines génériques de premier niveau (gTLD), tels que .com ou .org. L’utilisation des ccTLD peut donc augmenter le trafic vers votre site web et améliorer le classement dans les résultats de recherche organiques pour cette raison également.

Avantages techniques : l’utilisation d’un ccTLD peut également présenter des avantages techniques. Il s’agit ici d’éviter les problèmes liés au contenu dupliqué. Si vous publiez le même contenu sur différents domaines, vous courez le risque d’un contenu dupliqué. Cela nuit à votre positionnement dans les résultats de recherche.

L’utilisation d’un domaine de premier niveau de code pays, ou ccTLD, peut contribuer de manière significative au succès de votre site web dans les résultats de recherche. Sachez toutefois que cela n’est en aucun cas une garantie de succès. D’autres facteurs, tels que la qualité et la pertinence de votre contenu, les liens retour et l’optimisation technique, sont également importants pour obtenir un bon classement dans les résultats de recherche.

Comment intégrer les balises hreflang dans un site web ?

Les balises Hreflang sont importantes pour indiquer la langue et le pays ou la région auxquels une page spécifique d’un site web est destinée. Les balises Hreflang peuvent être incorporées dans un site web de plusieurs façons, notamment :

  1. Mise en œuvre manuelle : l’insertion manuelle des balises hreflang dans le code HTML des pages web se fait en les incluant directement dans la section de l’en-tête de la page.
  1. Système de gestion de contenu (SGC) : si vous utilisez un SGC tel que WordPress ou Drupal, vous pouvez installer un plugin ou un module qui génère automatiquement des balises hreflang. Il le fait en fonction de la langue et du pays de vos pages.
  1. Hreflang sitemap : un hreflang sitemap est un sitemap XML spécialement conçu pour contenir des balises hreflang pour chaque page de votre site. Cela vous permet de mettre en place des balises rapidement et efficacement. L’avantage est encore plus évident lorsque vous avez un grand nombre de pages.
  1. Google Search Console : Google Search Console propose une fonction qui vous permet de saisir et de tester manuellement les balises hreflang. De cette manière, vous vous assurez qu’ils sont mis en œuvre correctement. La saisie manuelle est particulièrement utile lorsque vous n’avez que quelques pages à optimiser.

Il est important de noter que la mise en œuvre correcte des balises hreflang peut être un processus compliqué. Vous devez tenir compte de plusieurs facteurs, notamment la langue, le pays et la région des pages. Il est recommandé de consulter la documentation des moteurs de recherche ou un spécialiste du référencement pour s’assurer que les balises sont correctement mises en œuvre.

L’implémentation dans le sitemap XML est souvent utilisée, étant donné que cette stratégie est techniquement relativement simple(3). Par rapport aux balises HTML en particulier, leur gestion est assez simple.

Balises Hreflang dans le sitemap XML

Ci-dessous, je décris comment mettre en œuvre une stratégie de référencement international dans un sitemap XML.

Créez des sitemaps distincts pour chaque langue ou région : votre site web existe en trois langues, par exemple en anglais, en allemand et en espagnol ? Créez ensuite des sitemaps distincts pour chaque langue. Les moteurs de recherche subissent donc moins d’interférences lorsqu’ils parcourent et indexent vos pages.

Utiliser les balises hreflang : ajouter des balises hreflang à chaque page du plan du site. Spécifie quelle version de la page est disponible dans quelle langue ou région. Les moteurs de recherche sont donc mieux à même d’afficher la bonne version de votre page aux utilisateurs de certains pays ou de certaines langues.

Fournir une structure URL claire : gardez une structure URL simple et claire pour les moteurs de recherche et les utilisateurs. Par exemple, utilisez un sous-domaine pour chaque langue ou région (par exemple, es.example.com pour la version espagnole du site).

Lister les pages les plus importantes en premier : placer les pages les plus importantes en haut du plan du site. De cette manière, les moteurs de recherche peuvent explorer et indexer ces pages en premier.

Vérifiez régulièrement votre plan du site : vérifiez régulièrement que le plan du site est à jour et qu’aucune erreur ne s’est produite. C’est ainsi que vous assurez une exploration et une indexation correctes par les moteurs de recherche.

Utiliser Google Search Console : utilisez Google Search Console pour contrôler les performances du sitemap. Cela vous permet d’identifier tous les problèmes liés à votre sitemap, tels que les erreurs d’indexation ou les pages manquantes, et d’y remédier immédiatement(4).

Si vous suivez ces étapes, vous parviendrez à créer un sitemap XML bien optimisé. Cela améliorera votre stratégie de référencement international et garantira que votre site web s’affiche efficacement pour les utilisateurs de différents pays et de différentes langues.

Les pièges de la mise en œuvre d’une stratégie internationale de référencement

Lors de la mise en œuvre d’une stratégie de référencement international, il convient de se méfier de plusieurs pièges :

Mauvaises traductions : un contenu mal traduit peut nuire à la réputation de votre marque. De plus, cela réduira à néant vos efforts d’optimisation des moteurs de recherche. Il est donc préférable de faire traduire votre contenu par un traducteur professionnel qui connaît la langue et la culture du pays cible.

Mise en œuvre incorrecte des balises hreflang : une mise en œuvre incorrecte des balises hreflang peut entraîner l’affichage de résultats de recherche erronés. Cela a un effet négatif sur le classement. Il est donc important de mettre en œuvre les balises correctement. En outre, testez-les toujours afin de vous assurer qu’elles fonctionnent comme vous l’envisagez.

Négliger les moteurs de recherche locaux : dans certains pays, les moteurs de recherche locaux tels que Yandex (Russie) et Baidu (Chine) utilisent des algorithmes de classement différents de ceux de Google. Soyez conscient des différents algorithmes en vigueur dans ces pays cibles et optimisez votre site en conséquence.

Utilisation de contenu dupliqué : l’utilisation du même contenu sur plusieurs pages risque d’être considérée comme du « contenu dupliqué » par les moteurs de recherche. Cela a un impact négatif sur l’optimisation de votre moteur de recherche. Votre contenu doit être unique et adapté spécifiquement au pays et à la langue cibles à tout moment.

Tenir compte des différences culturelles : les différences culturelles entre les pays peuvent influer sur la manière dont vous devez présenter votre marque et vos produits. Gardez toujours à l’esprit les différences culturelles lorsque vous élaborez votre stratégie de marketing et de communication.

Négliger les liens de retour locaux : les liens de retour locaux provenant de sources fiables sont importants pour le classement dans les moteurs de recherche locaux. Veillez donc à obtenir – de manière naturelle – des liens de retour locaux.

Une connaissance approfondie des marchés locaux et des différences culturelles est essentielle lors de la mise en œuvre d’une stratégie internationale de référencement. Soyez donc toujours conscient des pièges ci-dessus et évitez-les pour vous assurer que vos efforts en matière de référencement portent les fruits escomptés.

Mise en œuvre du référencement international dans WordPress

Vous souhaitez mettre en place un système de référencement international dans WordPress ? Ensuite, vous prenez plusieurs mesures :

  1. Installer un plug-in SEO : il existe plusieurs plug-ins SEO pour WordPress. Les exemples les plus connus sont Yoast SEO ou All in One SEO Pack. Ces plug-ins peuvent vous aider à optimiser votre site web pour les moteurs de recherche.
  1. Choisir la structure du domaine : vous pouvez choisir un ccTLD, un sous-domaine ou une structure de sous-répertoire pour les sites internationaux. Votre choix final dépendra de vos besoins spécifiques. Chaque choix présente des avantages et des inconvénients. Avant de prendre une décision, il convient donc de bien peser le pour et le contre.
  1. Ajouter des balises hreflang : l’ajout de balises hreflang à vos pages est très utile pour les moteurs de recherche. En effet, cela leur permet de mieux comprendre quelle version de votre site web ils doivent afficher pour les utilisateurs de différents pays et de différentes langues.
  1. Traduire le contenu : traduire votre contenu dans les langues des pays cibles. Pour faciliter ce processus, vous pouvez faire appel à des traducteurs professionnels ou à des plugins de traduction (tels que WPML). Vos sites web internationaux ne seront efficaces que si les traductions sont de grande qualité.
  1. Utiliser des mots-clés locaux : recherchez les mots-clés locaux utilisés dans les pays cibles. Vous les utilisez ensuite dans votre contenu et vos balises méta. Vous serez ainsi mieux classé dans les résultats de recherche locaux.
  1. Créer des liens de retour locaux : grâce aux liens de retour locaux, vous pouvez soutenir vos sites internationaux et améliorer votre classement dans les moteurs de recherche locaux.
  1. Utiliser Google Search Console : utiliser Google Search Console pour contrôler et optimiser le site pour les moteurs de recherche. Cet outil vous permet d’identifier et de résoudre facilement les problèmes liés aux balises hreflang, au contenu ou à d’autres questions relatives au référencement.

En suivant les étapes ci-dessus, vous pouvez optimiser votre site web WordPress pour le référencement international. En effet, vous veillerez à ce que votre site s’affiche efficacement pour les utilisateurs de différents pays et de différentes langues.

Conclusion

La mise en place d’une stratégie internationale de référencement prend beaucoup de temps. La mise en œuvre technique ainsi que l’élaboration et l’exécution d’une stratégie de contenu appropriée exigent en particulier beaucoup d’efforts. Veillez à ce que votre stratégie soit axée sur ce que le public local recherche. Après tout, la conversion est votre objectif final.

Vous voulez être déchargé de tout ce processus ? Vous pouvez alors confier à un expert la mise en place et la mise en œuvre du référencement international.

Senior SEO-specialist

Ralf van Veen

Senior SEO-specialist
Five stars
Mon client m'a donné 5.0 sur Google sur 75 avis

Je travaille depuis 10 ans en tant que spécialiste SEO indépendant pour des entreprises (néerlandaises et l'étrangèr) qui souhaitent obtenir un meilleur classement dans Google de manière durable. Au cours de cette période, j'ai conseillé des marques de premier plan, mis en place des campagnes internationales de référencement à grande échelle et coaché des équipes de développement mondiales dans le domaine de l'optimisation des moteurs de recherche.

Grâce à cette vaste expérience dans le domaine de l'optimisation des moteurs de recherche, j'ai développé le cours d'optimisation des moteurs de recherche et j'ai aidé des centaines d'entreprises à améliorer leur visibilité dans Google de manière durable et transparente. Pour cela, vous pouvez consulter mon portfolio, références et mes collaborations.

Cet article a été initialement publié le 22 mars 2024. La dernière mise à jour de cet article date du 22 mars 2024. Le contenu de cette page a été rédigé et approuvé par Ralf van Veen. Pour en savoir plus sur la création de mes articles, consultez mes lignes directrices éditoriales.