Toutes les façons d’exclure une page dans Google

Les balises méta et la balise X-Robots sont essentielles pour déterminer comment les moteurs de recherche interagissent avec le contenu d’un site web. À première vue, les deux outils semblent similaires, mais ils diffèrent en termes d’application, de flexibilité et de portée.

Comprendre les différences entre les deux outils contribue à une stratégie de référencement plus efficace, notamment en ce qui concerne la gestion de la visibilité d’un site web dans les moteurs de recherche.

Exclusion de parties d’un site web

Il existe plusieurs options pour bloquer des parties spécifiques d’un site web dans les moteurs de recherche. Le choix de l’option dépend des besoins spécifiques et de la nature du contenu que vous souhaitez masquer.

Fichier Robots.txt

Le fichier robots.txt est un fichier que vous placez dans le répertoire racine d’un site web. Il indique aux moteurs de recherche les parties d’un site web qu’ils peuvent ou non explorer.

Bien qu’il s’agisse d’un outil puissant, il a aussi ses limites. L’outil ne garantit pas que le contenu exclu ne sera pas indexé. L’exclusion est une demande plutôt qu’une interdiction de montrer le contenu exclu. Le fichier Robots.txt est particulièrement utile pour exclure de grandes parties d’un site web ou certains types de fichiers.

Balise méta des robots

La balise méta robots permet un contrôle plus granulaire au niveau de la page. Placez la balise dans la section du code HTML et indiquez spécifiquement si une page doit être indexée ou suivie. Cet outil est particulièrement utile pour les pages contenant des promotions temporaires ou des résultats de recherche interne qui ne devraient pas apparaître dans les résultats des moteurs de recherche.

En-tête HTTP X-Robots-Tag

L’en-tête HTTP X-Robots-Tag est similaire à la balise méta robots, mais au niveau du serveur. Cette balise ne peut pas être appliquée à des fichiers non HTML tels que des PDF ou des images. Les outils sont particulièrement utiles dans le cas d’un contrôle technique du serveur et d’instructions qui vont au-delà de ce que permet le langage HTML.

Demander la suppression via Google Search Console

Si des pages doivent être supprimées de l’index de Google plus rapidement qu’un processus d’exploration normal ne le permettrait, il est possible d’envoyer une demande de suppression via la Search Console de Google. La page disparaît alors immédiatement des résultats de recherche. Cependant, elle ne remplace pas la nécessité d’une méthode permanente telle qu’une balise noindex.

Guide pratique pour l’utilisation de noindex

Le Noindex est un élément important de la feuille de route du référencement, à condition qu’il soit utilisé avec prudence et de manière stratégique.

L’impact du noindex sur la visibilité d’une page

La balise noindex indique explicitement aux moteurs de recherche de ne pas inclure une page dans l’index. La page n’apparaîtra donc pas dans les résultats de recherche. Certaines pages – comme le contenu temporaire, les pages dupliquées ou le contenu privé – ne sont pas affichées.

Cependant, les balises noindex n’empêchent pas l’exploration des pages ou le suivi des liens sur les pages. Cela n’est possible qu’en utilisant « nofollow ».

La mise en œuvre de noindex

  1. Choisissez les bonnes pages : identifiez les pages que vous ne souhaitez pas voir apparaître dans les résultats de recherche, par exemple les pages dupliquées, les pages privées ou les pages au contenu temporaire ou peu étoffé.
  2. Ajouter la balise noindex : placer la balise <meta name= »robots » content= »noindex »> dans la section <head> du code HTML des pages concernées.
  3. Vérifier la mise en œuvre : utiliser des outils tels que la Search Console de Google pour vérifier que la balise a été mise en œuvre correctement et que les moteurs de recherche la reconnaissent.
  4. Contrôler l’impact : contrôler l’état de l’index des pages. Il faut parfois un certain temps pour que les moteurs de recherche réagissent à la balise noindex ; surveillez donc régulièrement la situation pour avoir une bonne idée de la situation.
  5. Mettre à jour si nécessaire : supprimer le noindex si une page doit être à nouveau visible.

Suppression de pages à l’aide de l’outil de suppression d’URL de Google

Dans certains cas, il ne suffit pas d’exclure les moteurs de recherche des pages. Par exemple, lorsque des informations sensibles doivent être supprimées et qu’une page indexée accidentellement doit être retirée des résultats de recherche dès que possible. Dans ce cas, utilisez l’outil de suppression d’URL de Google. Cet outil permet de supprimer temporairement des URL des résultats de recherche de Google.

Notez qu’il ne s’agit que d’une solution temporaire. Les balises Noindex sont toujours nécessaires pour une suppression permanente ou pour supprimer le contenu d’un site.

Outil de suppression d’URL pour une action rapide

L’outil de suppression d’URL est idéal pour une action rapide. Utilisez l’outil via la Google Search Console. Pour ce faire, saisissez l’URL à extraire des résultats de la recherche. Cette élimination prend environ six mois.

Après ces six mois, la page peut réapparaître dans les résultats de recherche. Pour éviter cela, vous pouvez, par exemple, placer une balise noindex ou supprimer définitivement une page.

Suppression à long terme ou permanente

Pour une suppression à long terme ou permanente d’une page des résultats de recherche, l’outil de suppression d’URL n’est pas suffisant. Supprimez vous-même le contenu ou ajoutez une balise noindex.

Assurez-vous que le serveur renvoie un code d’état 404 (non trouvé) ou 410 (supprimé définitivement). Ces codes indiquent aux moteurs de recherche que la page n’existe plus et qu’elle peut être supprimée de l’index au fil du temps.

Toutes les options en un coup d’œil

Le tableau ci-dessous présente les différentes possibilités offertes par les balises Meta et les balises X-Robots.

PossibilitéBalises métaÉtiquette X-Robots
LocalisationDans la section <head> d’une page HTML.Dans l’en-tête de la réponse HTTP, côté serveur.
Champ d’applicationUniquement sur la page spécifique où ils sont postés.Sur tout type de réponse HTTP, y compris les fichiers non HTML.
FlexibilitéDoit être ajouté manuellement à chaque page.Plus souple, il peut être appliqué à l’ensemble du serveur.
Utilisation pour les pages HTMLInstructions pour l’indexation et le suivi des liens.Les mêmes fonctionnalités que les métabalises, mais côté serveur.
Pour les autres fichiers, utilisezSans objet.Peut être utilisé pour des images, des PDF et d’autres médias.
Complexité des instructionsLimité à des instructions de base par page.Capacité à traiter des instructions et des conditions plus complexes.
Exemple<meta name="robots" content="noindex, nofollow">Header set X-Robots-Tag "noindex, noarchive, nosnippet"
Options pour exclure une page.

Ce tableau montre que la balise X-Robots est plus souple et offre des possibilités d’application plus étendues, en particulier pour les contenus non HTML et les scénarios plus complexes.

Erreurs courantes

Évitez les erreurs courantes lorsque vous excluez des pages de l’indexation. L’utilisation incorrecte de robots.txt, X-Robots-Tag et Meta tags peut produire des résultats négatifs. Ainsi, les pages peuvent encore affecter négativement la position du SEO dans les résultats de recherche.

Pièges Robots.txt

On pense souvent que le blocage d’une page dans le fichier robots.txt signifie qu’elle ne sera pas indexée. Il s’agit d’une erreur courante. Robots.txt empêche les moteurs de recherche d’explorer le contenu d’une page, mais la page peut toujours apparaître dans l’index si elle est liée ailleurs.

L’indexation peut être empêchée en utilisant noindex dans une balise méta robots ou une balise X-Robots.

Malentendus Meta-tags et X-Robots

Il existe également de nombreux malentendus récurrents dans l’utilisation des balises Mete et de la balise X-Robots. Il est important de comprendre que ces balises fournissent des instructions aux moteurs de recherche sur l’indexation et le suivi des liens.

En cas de mauvaise configuration, une indexation indésirable peut se produire ou des pages qui devraient être indexées sont exclues. Testez toujours la mise en œuvre au préalable pour éviter les problèmes de référencement.

Les différences entre les Meta-tags et X-Robot-Tag

Les métabalises et les balises X-Robot sont toutes deux utilisées pour donner des instructions aux moteurs de recherche sur la manière dont ils doivent traiter certains contenus d’un site web. Les fonctions sont similaires, mais les outils diffèrent dans leur application et leur flexibilité.

  1. Balises méta:
    • Emplacement: Les métabalises sont placées directement dans le code HTML d’une page web, généralement dans la section <head>.
    • Portée: les métabalises ne s’appliquent qu’à la page spécifique sur laquelle elles sont placées.
    • Flexibilité: les métabalises limitent la flexibilité car elles doivent être appliquées manuellement à toutes les pages souhaitées.
    • Utilisation: les métabalises indiquent, entre autres, comment les moteurs de recherche doivent indexer une page (par exemple, avec noindex, nofollow).
    • Exemple: <meta name= »robots » content= »noindex, nofollow »>
  2. X-Robots-Tag :
    • Emplacement: X-Robots-Tag est un en-tête HTTP qui est envoyé dans la réponse HTTP du serveur.
    • Champ d’application: l’étiquette X-Robots peut être appliquée à n’importe quel type de réponse HTTP. Cela s’applique non seulement aux pages HTML, mais aussi aux médias tels que les images ou les fichiers PDF.
    • Flexibilité: X-Robots-Tag est plus flexible et plus puissant que les balises méta, en particulier lorsqu’il s’agit de gérer les instructions de crawl pour les fichiers non-HTML.
    • Utilisation: des instructions plus complexes sont utilisées en utilisant la balise X-Robots – pensez à combiner différentes directives pour différents moteurs de recherche ou à appliquer des règles basées sur certains critères.
    • Exemple: dans une configuration de serveur, il est possible d’ajouter une règle comme Header set X-Robots-Tag « noindex, noarchive, nosnippet ».

Les métabalises se limitent donc à donner des instructions aux moteurs de recherche au niveau de la page dans le code HTML, tandis que la balise X-Robot offre un moyen plus polyvalent et plus puissant de gérer les instructions d’exploration. Cette méthode est applicable à un large éventail de types de contenus et de configurations de serveurs.

Aligner les stratégies d’exclusion sur les objectifs de référencement

Pour déterminer les stratégies d’exclusion dans les objectifs de référencement, il est important de savoir ce que le site web doit atteindre. Réfléchissez aux éléments qui contribuent à améliorer le référencement et à ceux qui ne le font pas. Les stratégies d’exclusion visent non seulement à masquer le contenu, mais aussi à aider les moteurs de recherche à se concentrer sur le contenu réellement important. Pensez donc à utiliser stratégiquement des outils tels que robots.txt, X-Robots-Tag et les balises noindex.

L’exclusion du contenu qui ne contribue pas à améliorer le référencement – par exemple les pages en double ou les résultats de recherche interne – peut contribuer à un contenu plus pertinent et plus visible, de meilleure qualité.

L’équilibre entre visibilité et respect de la vie privée

Si la visibilité est essentielle pour attirer le trafic, tous les contenus ne sont pas destinés à être affichés publiquement. Pour des raisons de confidentialité, il peut être nécessaire de masquer certaines parties d’un site web, y compris des informations spécifiques à l’utilisateur ou des données internes.

L’important est de trouver un bon équilibre. Le contenu doit être utile pour l’indexation et le classement dans Google, mais les informations sensibles doivent également être protégées. Veillez à ce que les deux parties soient bien respectées.

Résumé

Les métabalises et les balises X-Robots sont toutes deux essentielles pour gérer la manière dont les moteurs de recherche traitent le contenu d’un site web. Il y a cependant des différences.

Les balises Meta sont particulièrement adaptées à l’application d’instructions de base à des pages HTML individuelles, tandis que la balise X-Robots offre une solution plus souple et plus puissante pour un éventail plus large de types de contenu et de scénarios plus complexes. Cela permet d’orienter la visibilité et l’indexation d’un site web de manière plus précise et de fournir une feuille de route SEO plus ciblée.

Senior SEO-specialist

Ralf van Veen

Senior SEO-specialist
Five stars
Mon client m'a donné 5.0 sur Google sur 75 avis

Je travaille depuis 10 ans en tant que spécialiste SEO indépendant pour des entreprises (néerlandaises et l'étrangèr) qui souhaitent obtenir un meilleur classement dans Google de manière durable. Au cours de cette période, j'ai conseillé des marques de premier plan, mis en place des campagnes internationales de référencement à grande échelle et coaché des équipes de développement mondiales dans le domaine de l'optimisation des moteurs de recherche.

Grâce à cette vaste expérience dans le domaine de l'optimisation des moteurs de recherche, j'ai développé le cours d'optimisation des moteurs de recherche et j'ai aidé des centaines d'entreprises à améliorer leur visibilité dans Google de manière durable et transparente. Pour cela, vous pouvez consulter mon portfolio, références et mes collaborations.

Cet article a été initialement publié le 22 mars 2024. La dernière mise à jour de cet article date du 22 mars 2024. Le contenu de cette page a été rédigé et approuvé par Ralf van Veen. Pour en savoir plus sur la création de mes articles, consultez mes lignes directrices éditoriales.