Qu’est-ce que le prerendering (pour le référencement) ?

Le prérendu est une technique puissante qui permet d’améliorer la vitesse de chargement des pages web. C’est essentiel dans le monde dynamique du développement web et du marketing numérique.

Dans cet article, je décris les étapes à suivre pour appliquer le prerendering de manière efficace, les points principaux étant l’augmentation de la vitesse et de l’accessibilité du site web.

Les avantages du prérendu

Avec le prerendering, une page web est préchargée et exécutée. Cela se produit avant même que l’utilisateur ne le demande. La page est donc déjà entièrement rendue sur le serveur. Dès que le visiteur ouvre l’URL, la page s’affiche immédiatement. Le prérending permet principalement d’accélérer les temps de chargement et d’améliorer l’expérience des utilisateurs.

  1. Fonctionnement : alors que le navigateur ne charge normalement le site web que lorsque l’utilisateur saisit une URL ou clique sur un lien, le prerendering garantit que le site web est rendu à l’avance. HTML, CSS, JavaScript et autres ressources du serveur sont récupérés avant même l’ouverture d’un site web. Ainsi, lorsqu’un utilisateur demande l’accès à la page, la plupart des parties de la page sont déjà chargées et affichées immédiatement.
  2. Avantages pour l’expérience utilisateur et les temps de chargement : la prélecture réduit et améliore le temps de chargement. La page étant pré-rendue, le chargement et le rendu de la page dans le navigateur de l’utilisateur nécessitent moins de temps et de ressources. L’utilisateur peut ainsi accéder plus rapidement au contenu et améliorer son expérience. Un temps de chargement plus rapide peut également améliorer le référencement.
  3. Avantages pour le référencement : les moteurs de recherche préfèrent les sites web à chargement rapide. Le prerendering permet donc à un site web d’être mieux classé dans Google. En outre, le prerendering garantit que certains cadres JavaScript sont rendus avant d’être servis à Googlebot.

Quand le prerendering est-il intéressant ?

Le prérendu est particulièrement adapté dans les cas où la rapidité et l’accessibilité immédiate sont essentielles. Il s’agit par exemple de sites web à fort trafic. Chaque seconde de temps de chargement a un impact sur l’expérience de l’utilisateur et les taux de conversion. Le prérendu peut également être utile pour les pages dont le contenu est complexe ou lourd. Pensez aux sites web contenant de grandes images ou des scripts avancés qui ont souvent des temps de chargement lents.

  1. Sites web à fort trafic : pour les sites web à fort trafic, notamment les sites d’actualités populaires, les grands blogs ou les boutiques en ligne, le temps de chargement a un impact important sur l’expérience de l’utilisateur. Chaque seconde compte ici. Le prendering peut aider à répartir la charge du serveur afin de mieux gérer les pics.
  2. Plateformes de commerce électronique : le prerendering est également utile pour les boutiques en ligne où la conversion est directement liée à l’expérience de l’utilisateur. Des temps de chargement plus rapides améliorent l’expérience de l’utilisateur et permettent aux clients (potentiels) de franchir plus rapidement les différentes étapes du processus d’achat sans être frustrés par des temps de chargement trop lents.
  3. Sites web interactifs : Le prerendering est également utile pour les sites web comportant de nombreux éléments lourds ou complexes, comme les jeux, les outils en ligne ou les visualisations de données interactives. Ces sites prennent souvent plus de temps à charger. Le prerendering permet de réduire considérablement le temps de chargement.

Quand le prerendering n’est-il pas approprié ?

Si les sites web dépendent de données en temps réel ou d’une expérience utilisateur personnalisée, le prerendering est moins adapté. Si le contenu change de manière dynamique en fonction des interactions ou des préférences de l’utilisateur, le pré-rendement peut être problématique. Le contenu étant préchargé, des informations obsolètes ou non pertinentes peuvent être affichées.

Exemple : sur un site d’information, les titres et les articles sont mis à jour toutes les heures. Dans ce cas, Prendering peut afficher des informations qui sont déjà périmées lorsque l’utilisateur visite la page.

Même sur un site web de commerce électronique avec des recommandations de produits personnalisées basées sur le comportement de l’utilisateur, le prerendering n’est pas approprié. En effet, les recommandations devraient changer dès que l’utilisateur interagit avec le site web.

La mise en œuvre du prerendering permet également d’alléger la charge du serveur, car moins de ressources sont nécessaires pour le prétraitement des pages. Cela peut constituer un obstacle pour les petits sites web ou les entreprises dont la capacité de serveur est limitée. L’utilisation supplémentaire du serveur peut entraîner des coûts plus élevés et réduire les performances d’un site web. Cela affecte à la fois l’expérience de l’utilisateur et la position de référencement.

Il convient donc de toujours évaluer les avantages du prérendu par rapport aux besoins spécifiques et à la dynamique d’un site web. Pour les sites web au contenu dynamique ou aux ressources serveur limitées, les alternatives au prérendu sont souvent mieux adaptées pour améliorer la vitesse de chargement et l’expérience de l’utilisateur. Pensez au lazy loading ou au JavaScript asynchrone.

Pré-rendu versus rendu client/serveur/dynamique

Pour savoir si le pré-rendu ou le rendu client, serveur ou dynamique est le plus approprié, vous devez faire de bons compromis. Il s’agit souvent d’une question de personnalisation. Pour vous donner une idée, j’explique ci-dessous les scénarios types.

Rendu préalable ou rendu côté serveur

Avec le rendu côté serveur, une page complète est générée sur le serveur avant d’être envoyée au navigateur. Ceci est efficace pour le référencement car les moteurs de recherche parcourent et indexent facilement les pages. Le pré-rendement des chargements et le pré-rendement de la page. Le contenu est ainsi immédiatement disponible lorsqu’un utilisateur demande la page.

La grande différence réside dans le moment où le rendu est effectué. Le rendu côté serveur est effectué à chaque demande de l’utilisateur, tandis que la page est pré-rendue lors du pré-rendu.

Pré-rendu ou rendu côté client

Le rendu côté client diffère sensiblement du pré-rendu. Le rendu côté client garantit que le contenu est généré par le navigateur de l’utilisateur, généralement via JavaScript. La page est chargée et rendue de manière dynamique. Cela offre une certaine souplesse pour les sites web interactifs. Toutefois, cela présente des inconvénients pour le référencement, car les moteurs de recherche ont du mal à indexer ce contenu.

Le prerendering peut résoudre le problème susmentionné en préchargeant la page de sorte que le contenu soit immédiatement accessible aux utilisateurs et aux moteurs de recherche.

Rendu préalable ou rendu dynamique

Le rendu dynamique constitue une solution intermédiaire entre le rendu côté serveur et le rendu côté client. Cette technique est tout aussi souple que le rendu côté client, mais elle offre de meilleures possibilités en matière de référencement.

Dans le cas du rendu dynamique, le serveur choisit de rendre le contenu côté serveur ou côté client en fonction du type d’utilisateur – un moteur de recherche ou une personne.

Prend en compte le type d’utilisateur. Par conséquent, le pré-rendu est plus facile à mettre en œuvre mais moins flexible que le rendu dynamique.

Les différences

Le tableau ci-dessous montre clairement les différences entre le pré-rendu, le rendu côté serveur, le rendu côté client et le rendu dynamique.

Type de renduDescriptionRÉFÉRENCEMENTExpérience de l’utilisateur
Pré-rendementCharge et rend la page à l’avance, rendant le contenu immédiatement disponible à la demande de l’utilisateur.Bon pour le référencementTemps de chargement rapides
Rendu côté serveurGénère la page complète sur le serveur à chaque demande de l’utilisateur, ce qui est bénéfique pour le référencement.Excellent pour le référencementEn fonction de la capacité du serveur
Rendu côté clientRend le contenu dans le navigateur de l’utilisateur, généralement avec JavaScript, ce qui offre une certaine souplesse pour les sites interactifs.Moins favorable au référencementExpérience dynamique et interactive
Rendu dynamiqueChoix, en fonction du type d’utilisateur, du rendu du contenu côté serveur ou côté client, un équilibre entre flexibilité et référencement.Équilibrer la flexibilité et le référencementAdapté au type d’utilisateur
Le pré-rendement, le rendu côté serveur, le rendu côté client et le rendu dynamique sont répertoriés.

Ma feuille de route pour le prerendering

Auparavant, le développement était nécessaire pour définir le pré-rendement. De nos jours, divers outils rendent le prérendu de plus en plus simple. J’utilise généralement https://prerender.io/ pour cela.

Étape 1 : Analyser les besoins en matière de prérendu

  • Évaluer un site web: examiner les temps de chargement actuels d’un site web et l’expérience de l’utilisateur. Voyez quelles pages bénéficient d’un temps de chargement plus rapide.
  • Analyser le trafic : déterminer le modèle de trafic du site web. Déterminez s’il y a des périodes de pointe où la vitesse de chargement devient un goulot d’étranglement et adressez-vous à cette page.

Étape 2 : Déterminer l’outil de pré-rendement approprié

  • Vérifiez les options disponibles: divers outils et services de pré-rendus sont disponibles. Choisir l’outil qui correspond le mieux aux spécifications techniques, en tenant compte du budget de l’organisation.
  • Test de compatibilité: l’outil choisi doit être compatible avec l’infrastructure web et les systèmes de gestion de contenu.

Étape 3 : Planification de la mise en œuvre

  • Créer un calendrier de mise en œuvre : définir un échéancier pour la mise en œuvre du pré-rendement. Examinez si cette approche doit être progressive ou non.
  • Préparation technique: en collaboration avec l’équipe de développement web, les ajustements techniques nécessaires doivent être préparés.

Étape 4 : Mise en œuvre du prérendu

  • Configurer l’outil choisi: configurer l’outil de pré-rendement en tenant compte des spécifications du site web.
  • Tester sur un petit nombre de pages : mettre en œuvre le prerendering sur un petit nombre de pages pour en tester l’effet.

Étape 5 : Analyse et adaptation

  • Analyser les performances: utiliser des outils d’analyse pour mesurer et analyser l’impact du prerendering sur les temps de chargement et l’expérience de l’utilisateur.
  • Apporter des changements: sur la base des données collectées et du retour d’information, examiner si des ajustements sont nécessaires.

Étape 6 : Déploiement et contrôle continu

  • Mettre en œuvre davantage de pages : si les résultats initiaux sont positifs, le pré-rendement peut être étendu à davantage de pages.
  • Continuer à surveiller et à améliorer: continuer à surveiller en permanence pour maximiser les avantages du prérendu. Assurer la compatibilité avec les futures mises à jour du site web.

Étape 7 : Évaluation et retour d’information

  • Évaluer l’effet : évaluer l’effet du prerendering sur le référencement et l’expérience de l’utilisateur.
  • Recueillir l‘avis des utilisateurs : l’avis des utilisateurs est précieux pour la feuille de route en matière de référencement. Sur cette base, des modifications peuvent être apportées.

Les experts en référencement utilisent la feuille de route ci-dessus pour améliorer le succès du prérendering. Les temps de chargement seront plus rapides et l’expérience de l’utilisateur sera améliorée.

Résumé

La mise en œuvre du prerendering permet de réduire considérablement le temps de chargement et donc d’améliorer l’expérience de l’utilisateur. Grâce à cette feuille de route, les organisations peuvent optimiser leurs sites web non seulement en termes de temps de chargement, mais aussi de référencement. Cela permet à la page d’être mieux classée dans Google.

Toutefois, il est important d’adopter la bonne approche. Ce n’est qu’ainsi que le prérendering prendra toute sa valeur dans la stratégie numérique globale.

Senior SEO-specialist

Ralf van Veen

Senior SEO-specialist
Five stars
Mon client m'a donné 5.0 sur Google sur 75 avis

Je travaille depuis 10 ans en tant que spécialiste SEO indépendant pour des entreprises (néerlandaises et l'étrangèr) qui souhaitent obtenir un meilleur classement dans Google de manière durable. Au cours de cette période, j'ai conseillé des marques de premier plan, mis en place des campagnes internationales de référencement à grande échelle et coaché des équipes de développement mondiales dans le domaine de l'optimisation des moteurs de recherche.

Grâce à cette vaste expérience dans le domaine de l'optimisation des moteurs de recherche, j'ai développé le cours d'optimisation des moteurs de recherche et j'ai aidé des centaines d'entreprises à améliorer leur visibilité dans Google de manière durable et transparente. Pour cela, vous pouvez consulter mon portfolio, références et mes collaborations.

Cet article a été initialement publié le 27 mars 2024. La dernière mise à jour de cet article date du 27 mars 2024. Le contenu de cette page a été rédigé et approuvé par Ralf van Veen. Pour en savoir plus sur la création de mes articles, consultez mes lignes directrices éditoriales.