WDF*IDF pour le référencement

Pour une bonne optimisation du référencement, WDF*IDF est très utile. Cet outil permet de comprendre quels mots sont importants et pertinents dans les textes et comment les aligner au mieux sur le monde en ligne de l’industrie. L’outil influe donc sur la qualité du texte.

Qu’est-ce que le WDF*IDF ?

WFD*IDF évalue l’importance d’un mot particulier dans un document par rapport à une collection de documents ou à un corpus. Cela permet d’estimer la pertinence de certains termes dans un document spécifique, en tenant compte du contexte et d’autres documents pertinents.

L’outil va donc plus loin dans la pertinence des mots-clés que la méthode traditionnelle de détermination de la densité des mots-clés. L’examen de la densité des mots-clés ne dit rien sur le contexte d’un terme de recherche et sur l’usage qui doit en être fait. WFD*IDF est donc plus précis et fournit de meilleures nuances.

Le WDF et l’IDF ont expliqué :

  • WDF signifie Within Document Frequency et évalue la fréquence d’un terme dans un document donné. Cet outil est très similaire à la densité des mots-clés, mais il est adapté à la longueur du document.
  • L’IDF est l’abréviation de Inverse Document Frequency (fréquence inverse des documents) et vérifie la rareté, ou la popularité, d’un terme dans la compilation de tous les documents. Un terme courant peut être considéré comme moins pertinent.

Formule WFD*IDF

La pertinence d’un terme est déterminée en combinant les résultats des deux formules. Elle prend en compte la fréquence d’un terme dans d’autres documents. Grâce à ces informations, vous pouvez estimer quels termes sont importants et pertinents pour un document particulier et adapter la feuille de route SEO en conséquence.

Exemple

Pour clarifier la formule et son fonctionnement, voici un exemple. Supposons que le site web contienne un blog sur l’alimentation saine ainsi qu’une collection d’autres documents relatifs à la santé et à la nutrition. Pour déterminer la pertinence du terme « organique », suivez la feuille de route ci-dessous :

  1. Calculer la fréquence des documents (WDF) :
    • La formule du WDF est le nombre de fois où le terme apparaît dans un document divisé par le nombre total de mots du document. Si le blog comporte 1 000 mots et que le terme « organique » apparaît 10 fois, la formule est la suivante :
    • 10 / 1000 = 0,01, ou 1%
  2. Calculer l’IDF (Inverse Document Frequency) :
    • Les résultats du FDI sont également importants. Diviser le logarithme du nombre total de documents par le nombre de documents dans lesquels le terme apparaît. S’il y a 1000 autres articles de blog et que 100 d’entre eux contiennent le terme « organique », la formule suivante s’applique :
    • Log(1000 / 100) = log(10) – 1.
  3. Calculer WDF*IDF :
    • Pour calculer la combinaison du WDF et de l’IDF, il faut multiplier les valeurs individuelles l’une par l’autre. Dans ce cas, il faut multiplier 0,01 par 1, ce qui donne 0,01.

Ce résultat montre l’importance du terme « biologique » dans le document par rapport aux collections plus larges de documents traitant d’un sujet similaire. Un score élevé indique non seulement que le terme est important dans le document en question, mais aussi qu’il n’apparaît pas souvent dans d’autres documents. Un score élevé est donc positif pour améliorer le référencement.

Bien que cet exemple illustre clairement le fonctionnement de WDF*IDF, il ne s’agit que d’une image simplifiée. Dans la pratique, le fonctionnement est plus compliqué et nécessite des outils et des méthodes sophistiqués pour effectuer un calcul et une interprétation précis. C’est particulièrement vrai lorsque l’on travaille avec un grand nombre de données et un contenu complexe.

WDF*IDF pour le référencement

Dans le monde du référencement, WDF*IDF est utilisé pour analyser le contenu et l’optimiser pour les moteurs de recherche. En utilisant des termes pertinents pour un sujet mais peu concurrentiels, le site web peut être mieux classé dans Google.

WDF*IDF pour la stratégie de contenu

Les experts en référencement affinent leur stratégie de contenu à l’aide de WDF*IDF. Ils analysent les mots-clés pertinents dans un contexte donné et la fréquence d’utilisation de ce terme de recherche dans d’autres contextes au sein de la même niche. Grâce à ces informations, ils déterminent les mots-clés à utiliser le plus souvent et ceux à utiliser le moins souvent. Ainsi, les mots-clés sont choisis de manière équilibrée et efficace et correspondent à la fois au contenu spécifique et au marché en général.

Analyse concurrentielle

En outre, WDF*IDF permet de mieux comprendre les stratégies des concurrents. WDF*IDF analyse leur contenu pour voir quels sont les mots-clés les plus utilisés par les concurrents. Cela permet de savoir quels sont les mots-clés qui fonctionnent et ceux qui ne fonctionnent pas. Ces informations permettent de déterminer la stratégie de référencement d’un site web. Utilisez les mots-clés qui fonctionnent pour les concurrents et laissez de côté ceux qui ne fonctionnent pas aussi bien.

Optimiser le contenu

En outre, WDF*IDF contribue à l’optimisation du contenu déjà existant. Analysez les résultats et déterminez quels mots-clés ont été surutilisés ou sous-utilisés. Ajustez le contenu en conséquence. Ce faisant, il faut veiller à l’équilibre et à la pertinence. Cela permet non seulement d’améliorer le référencement, mais aussi l’expérience de l’utilisateur.

Créer de nouvelles opportunités

Les informations fournies par le WDF*IDF révèlent de nouvelles opportunités. Grâce à l’analyse, les experts en référencement découvrent des informations sur le concurrent. Il les aide également à trouver de nouveaux termes qui ne sont pas encore très connus mais qui sont pertinents pour le créneau.

Ahrefs est un bon outil pour effectuer ces analyses. La création d’une analyse se déroule comme suit :

  1. Examinez la concurrence dans les classements de Google (numéros 1, 2 et 3) ;
  2. Consultez les résultats de leurs recherches ;
  3. Analyser la distance entre le WDF*IDF et le terme recherché.

Améliorer la qualité du contenu

WDF*IDF contribue non seulement à l’optimisation du référencement, mais aussi à l’amélioration de la qualité du contenu. Un document peut devenir beaucoup plus pertinent si les bons termes liés au sujet sont utilisés.

WDF*IDF pour l’intention d’utilisation

Il ne suffit pas de créer le contenu dans le but qu’il soit bien classé ; l’expérience de l’utilisateur est également très importante. Examinez attentivement le public cible d’un site web et ce que les utilisateurs recherchent lorsqu’ils naviguent sur le site. La lisibilité des documents s’en trouve améliorée et les utilisateurs acquièrent effectivement des connaissances sur le sujet qui les intéresse.

Résumé

WDF*IDF est très utile dans le cadre d’une approche axée sur les données en termes d’optimisation du contenu. La pertinence et la qualité du contenu peuvent être grandement améliorées par l’utilisation de mots-clés importants pour le sujet et le public cible du document. Vous pouvez également avoir une longueur d’avance sur la concurrence. En conséquence, le site web sera mieux classé dans les résultats de recherche de Google.

Senior SEO-specialist

Ralf van Veen

Senior SEO-specialist
Five stars
Mon client m'a donné 5.0 sur Google sur 75 avis

Je travaille depuis 10 ans en tant que spécialiste SEO indépendant pour des entreprises (néerlandaises et l'étrangèr) qui souhaitent obtenir un meilleur classement dans Google de manière durable. Au cours de cette période, j'ai conseillé des marques de premier plan, mis en place des campagnes internationales de référencement à grande échelle et coaché des équipes de développement mondiales dans le domaine de l'optimisation des moteurs de recherche.

Grâce à cette vaste expérience dans le domaine de l'optimisation des moteurs de recherche, j'ai développé le cours d'optimisation des moteurs de recherche et j'ai aidé des centaines d'entreprises à améliorer leur visibilité dans Google de manière durable et transparente. Pour cela, vous pouvez consulter mon portfolio, références et mes collaborations.

Cet article a été initialement publié le 27 mars 2024. La dernière mise à jour de cet article date du 27 mars 2024. Le contenu de cette page a été rédigé et approuvé par Ralf van Veen. Pour en savoir plus sur la création de mes articles, consultez mes lignes directrices éditoriales.