Spam de commentaires

Des clients qui laissent des commentaires sous un message sur les médias sociaux ou des personnes qui prennent contact avec le service après-vente sur un forum : voilà autant de façons d’utiliser correctement les sites web et les médias sociaux. Malheureusement, les spams dans les commentaires sont également fréquents. Qu’est-ce que le spam de commentaires et comment y remédier ? Vous pouvez le lire ici !

Qu’est-ce que le spam ?

Le spam de commentaires est un terme qui désigne le fait de signaler des messages non désirés sur les sites web et les médias sociaux. L’utilisation des commentaires (réponses) à un article ou à un message de manière perturbatrice, c’est du spam de commentaires.

Les messages non désirés dans la pratique

L’envoi de messages indésirables n’a fait qu’augmenter avec l’avènement des médias sociaux. Aujourd’hui, le spam de commentaires sur les sites web ou les médias sociaux se produit de plusieurs manières. Quelques exemples :

  • Commentaires visant à influencer négativement l’opinion des autres ;
  • Liens vers des sites web qui diffusent des virus ;
  • Poster des commentaires aléatoires qui n’apportent rien à la conversation ;
  • Réponses blessantes à un message ou aux réponses d’autres personnes à un message.

Il n’est pas toujours facile d’éviter le spam dans les commentaires. Avant tout, il est conseillé de vérifier régulièrement les messages et d’effectuer certains réglages afin de réduire au minimum le spam dans les commentaires.

L’impact du spam de commentaires sur le référencement

Le spam dans les commentaires peut avoir un impact négatif sur le référencement d’un site web ou d’une page, et il est donc important de le contrer autant que possible. Les expressions négatives à propos d’un article ou à l’égard d’autres participants à une conversation sont gênantes, mais elles sont encore plus ennuyeuses lorsqu’il s’agit de liens vers des logiciels espions ou des virus : cela n’a aucun impact positif sur le référencement.

Mes conseils

Nous vous recommandons d’éviter autant que possible les spams dans les commentaires. Il s’agit notamment de limiter l’utilisation de liens dans un message, de créer une liste de mots interdits dans les messages et d’ajouter une option permettant aux autres utilisateurs de classer les commentaires comme étant du spam, ce qui facilite leur suppression.


Questions fréquemment posées

Qu’est-ce que le spam de commentaires ?

Les spams de commentaires sont des messages indésirables sur les médias sociaux ou les sites web. Il peut s’agir, par exemple, d’une réponse perturbatrice et non fondée à un message particulier.

Quel est l’impact du spam de commentaires sur le référencement ?

Le spam dans les commentaires peut avoir un impact négatif sur le référencement de votre site ou de votre page. Essayez donc de vous y opposer, dans la mesure du possible, bien entendu. Dans tous les cas, surveillez-les de près.

Senior SEO-specialist

Ralf van Veen

Senior SEO-specialist
Five stars
Mon client m'a donné 5.0 sur Google sur 75 avis

Je travaille depuis 10 ans en tant que spécialiste SEO indépendant pour des entreprises (néerlandaises et l'étrangèr) qui souhaitent obtenir un meilleur classement dans Google de manière durable. Au cours de cette période, j'ai conseillé des marques de premier plan, mis en place des campagnes internationales de référencement à grande échelle et coaché des équipes de développement mondiales dans le domaine de l'optimisation des moteurs de recherche.

Grâce à cette vaste expérience dans le domaine de l'optimisation des moteurs de recherche, j'ai développé le cours d'optimisation des moteurs de recherche et j'ai aidé des centaines d'entreprises à améliorer leur visibilité dans Google de manière durable et transparente. Pour cela, vous pouvez consulter mon portfolio, références et mes collaborations.

Cet article a été initialement publié le 22 mars 2024. La dernière mise à jour de cet article date du 3 mai 2024. Le contenu de cette page a été rédigé et approuvé par Ralf van Veen. Pour en savoir plus sur la création de mes articles, consultez mes lignes directrices éditoriales.